Programmation arts visuels

En cours

 

 

EXPOSITIONS PASSÉES 


23 janvier au 18 février 2018 

Tisser / Texter, projet de création et de médiation intergénérationnel

Gabrielle Bélanger en collaboration avec

le Cercle des fermières de Brompton, les élèves de l’ÉSB, et la Maison des jeunes l’Intervalle 

Vernissage: mardi 23 janvier, formule 5 à 7

Lire le communiqué de presse >>>

Quand les générations se rencontrent et que les gestes se répondent…

Pendant près d’un mois, un groupe de l’École secondaire de Bromptonville (ÉSB), le Cercle des fermières de Brompton et les jeunes de la Maison des jeunes l’Intervalle ont pu explorer, avec l’artiste en résidence, la sérigraphie et le cyanotype. Pour favoriser cette démarche commune, l’ÉSB a accueilli Gabrielle Bélanger en ses murs. De plus, Yves Harnois, artiste invité, est venu réaliser des ateliers de photographie avec différents groupes. En tout, c’est plus d’une soixantaine de citoyens de tous âges qui ont participé à de multiples activités de médiation, de création, de partage et d’échange intergénérationnel. À travers une approche contemporaine, les participants ont expérimenté des savoir-faire traditionnels et des techniques en art actuel. Bien plus que des ateliers, ce projet a donné lieu à la création de liens porteurs pour la communauté.

Cette initiative s’inscrit à l’intérieur du projet collectif VitaCité, développé dans les cinq centres culturels d’arrondissement, et qui met de l’avant les principes de la médiation culturelle. Cette collaboration a été rendue possible grâce au ministère de la Culture et des Communications, à la Ville de Sherbrooke ainsi qu’à Cultures du cœur.

 

À propos de l’artiste en résidence

La relation à l’autre et la création partagée constituent des laboratoires de recherche où le travail de Gabrielle Bélanger prend racine. Son processus créatif naît avec la documentation d’un lien. Par la photographie, la prise de notes, le croquis ou via le matériel issu d’ateliers artistiques avec une communauté, l’artiste amasse la matière première de son œuvre. Elle cherche à se faire proche d’une communauté et à investir avec elle un processus de co-création. Les gens que rencontre l’artiste lui offrent une matière, celle-ci lui donne une forme, un assemblage, une mise en espace. Sérigraphie, peinture et photographie se rencontrent et des installations in situ prennent place. Ultimement, l’artiste cherche à créer des liens. Elle veut offrir l’opportunité d’une rencontre entre l’individu et son environnement, un lieu de médiation. Par la démarche de création, elle désire initier un lien à soi, à l’autre, à la communauté et finalement, au monde.  

Originaire de la Mauricie, Gabrielle Bélanger possède un parcours académique en arts visuels et en service social. Membre du centre Engramme, elle participe depuis 2012 à plusieurs expositions solos et collectives au Québec ainsi qu’à l’étranger. Dans les dernières années, elle a mené divers projets de médiation dont INDIA (2015) dans la communauté rurale de Kalkeri en Inde, ATTENTES (2016) avec Sherpa, organisme œuvrant en santé mentale ainsi que RE-lier (2017), projet exposé à la Galerie de la Bibliothèque Gabrielle-Roy (Québec) qui donnait voix aux sans-abri de sa communauté. Dès février, elle développera également un processus de co-création avec les travailleuses du sexe de Québec.


4 mars au 15 avril 2018 

DESSINS

Madeline Deriaz et Sylvie Plante

*Place à la création avec un laboratoire de dessin sur place !

*En parallèle avec le Mois du dessin à Paris

Lire le communiqué de presse >>>

 

Madeline Deriaz – Dessiner pour…

Multidisciplinaire, la pratique de Madeline Deriaz inclue le dessin, l’estampe, la photographie, la peinture, la création numérique et la vidéo. Son medium de prédilection a toujours été le dessin. De figuratifs-oniriques, ses dessins se sont peu à peu transformés. Parfois, ils se situent à la limite de la figuration et de l’abstraction et parfois ils appartiennent essentiellement au monde de l’abstraction, même s’ils émanent de l’étude d’un élément naturel.

Après une formation en arts visuels, aux Arts décoratifs et aux Beaux-Arts de Genève en Suisse, Madeline Deriaz exerce son métier en tant que professeur de dessin, typographe, graphiste, illustratrice et directrice d’une galerie d’art. En novembre 1993, elle immigre au Québec. Depuis 2008, elle pratique son métier d’artiste à temps complet. Ses créations ont été présentées dans des musées, centres d’expositions et galeries au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Europe (France et Suisse).Elle a été finaliste au prix Excellence Culture octroyé par le Conseil des arts et de la culture de l’Estrie en 2017.

Sylvie Plante – Animal Nation

Fascinée par l’art primitif, les représentations minimalistes gravées dans la pierre des grottes de Lascaux et l’art des cultures ancestrales, Sylvie Plante s’inspire en puisant à l’origine du temps. De ce chaos originel jaillit un archaïsme onirique, où s’entremêlent et s’amalgament le minéral, le végétal et l’animal, dans une pulsion première qui donne à la vie son sens sacré.

Née à Montréal, Sylvie Plante vit et travaille en Montérégie.  Elle a conçu plusieurs projets d’exposition et ses œuvres ont été exposées en solo, entre autre, au Centre d’art Rotary de LaSarre et à la Galerie d’art Desjardins de Drummondville.  Elle s’est mérité plusieurs bourses, dont le Prix DESSIN de la Biennale Internationale d’Art Miniature 2014 de Ville-Marie.  En 2017, son travail a été sélectionné pour participer à la 6e Biennale du dessin du Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire.  En 2018, son projet d’exposition « Animal Nation » sera présenté à la Galerie Montcalm de Gatineau.  Plusieurs de ses œuvres font maintenant partie de collections publiques et privées.

 

 

 

One thought on “Programmation arts visuels”

  1. Pingback : Blogue Destination Sherbrooke » Quoi faire gratuitement à Sherbrooke?

Les commentaires sont clos.